Espace Congrès Hall 1

Café littéraire Hall 2

Ma Tasse de thé Hall 3

 

Des rencontres au fil des pages animées par Christine Ferniot, critique littéraire pour Télérama, Michel Abescat rédacteur en chef de Télérama, Véronique Berkani et Laurent Gentilhomme journalistes à L’Alsace, Rémy Casin et Jean-Arthur Creff, conservateurs à la bibliothèque municipale de Colmar, Guillaume Robert, directeur éditorial, Jacques Fortier, journaliste et écrivain ainsi que Jacques Lindecker, écrivain, chroniqueur et conseiller littéraire pour le Festival du livre de Colmar.

 

Pr. Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Tenon à Paris

La guerre du Covid vue de l’intérieur

Gilles Pialoux est chercheur-clinicien, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon (Paris) et vice-président de la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS). Au début de la pandémie de Covid-19, il tient cinq mois durant son carnet de bord, écrit à la façon d’une caméra embarquée, avec l’honnêteté du clinicien et sans le parti pris du polémiste. Son livre Nous n’étions pas prêts : carnet de bord en temps de coronavirus (Lattès, septembre 2020) relate son expérience.

Samedi 11h durée 1h – animée par Christine Ferniot

Espace Congrès

 

Tous manipulés, réalité ou fiction ?

Pierre Penalba est le commandant du service de lutte contre la cybercriminalité de Nice. En janvier 2020 sort Cyber Crimes, une série de chroniques issues de ses années de service (éd. Albin Michel).

Bruce Benamran est un youtubeur français qui a créé sa chaîne YouTube e-penser (1.15 millions d’abonnés à ce jour). Une journaliste d’Arrêt sur images l’a décrit comme « l’un des Youtubeurs scientifiques les plus visionnés dans le milieu francophone. » Ses vidéos se répartissent en plusieurs rubriques : univers, humain, histoire… Entre courses-poursuites et machination scientifique, il se lance dans le thriller avec son premier roman L’Ultime Expérience qui paraît en octobre 2020 aux éditions Flammarion.

Samedi 11h30 durée 1h – animée par Jacques Lindecker

Ma Tasse de thé

 

L’histoire est un roman

Dominique Manotti est historienne de formation et de métier. Elle commence à écrire tardivement. Ex-militante politique et syndicaliste tendance révolutionnaire, elle a notamment milité pour l’indépendance de l’Algérie. Elle applique les outils de la recherche historique à l’écriture de ses livres. Ses romans noirs mettent en scène des récits imprégnés de la réalité économique, politique et sociale. Elle n’a pas commencé à écrire « par vocation, mais plutôt par désespoir » explique-t-elle. Marseille 73 est paru en juin 2020 aux éditions Les Arènes.

Jacques Fortier est journaliste et auteur de romans policiers. Après avoir été journaliste à France 3 Alsace il devient rédacteur en chef à France Bleu Alsace puis chef de service aux Dernières Nouvelles d’Alsace. Il a écrit sept romans policiers régionaux dans la collection Enquêtes rhénanes du Verger Éditeur depuis 2009. Son dernier roman, Les neuf sentinelles des Vosges, vient de paraître, au Verger Éditeur.

Alexis Metzinger, dans son premier roman, nous plonge dans la tête d’un chasseur de sorcères du XVIIe siècle : Confessions d’un chasseur de sorcières, Nuée Bleue, 2020.

Samedi 13h30 durée 1h – animée par Michel Abescat

Ma Tasse de thé

 

C’est l’heure de drôles d’histoires…

Dialogue avec Patrice Leconte

Patrice Leconte est réalisateur, metteur en scène, scénariste, écrivain et dessinateur. Il débute dans le dessin qu’il a exercé pendant cinq ans et réalise quelques courts métrages. En 1977, il met en scène le film Les bronzés avec Josiane Balasko, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Marie-Anne Chazel, Christian Clavier et Michel Blanc. En 1989, Sélection officielle au Festival de Cannes pour Monsieur Hire. S’ensuit durant une dizaine d’années une série de comédies, généralement autour de la Compagnie du Splendid, avec notamment Coluche, Bernard Giraudeau, Gérard Lanvin, etc. En septembre 2020 est sorti son livre Faites la tête aux éditions Flammarion Jeunesse et sa BD (dont il est co-scénariste) Deux passantes dans la nuit (éd. Grand angle).

Samedi 14h durée 1h – animée par Jacques Lindecker

Espace Congrès

 

Vieillir, l’histoire de toute une vie

Isabelle de Courtivron est écrivaine et universitaire. Elle a quitté la France avec ses parents à l’âge de dix ans puis a suivi ses études universitaires aux États-Unis et obtenu un PhD (doctorat) à l’Université Brown. Elle a connu les mouvements féministes des années 1960 et 1970 qui l’ont structuré, et elle a donné des cours à l’Université Brown, au Wellesley College, à l’Université Harvard et au MIT. Son livre L’été où je suis devenue vieille raconte le regard des autres qui la renvoie à son âge (éd. de l’Iconoclaste 2020).

Samedi 15h durée 45 mn – animée par Christine Ferniot

Café littéraire

 

 

Nos héros, pour un concert, pour la vie

Dominique A. dialogue avec Chloé Mons

Chloé Mons, sœur de Barnabé Mons, leader du groupe de rock psychédélique lillois Sheetah & Les Weissmullers, devient l’égérie du photographe américain Tom Sewell, avant d’épouser en 2001 le chanteur Alain Bashung qu’elle a rencontré sur le tournage du clip « La nuit je mens », et avec qui elle a enregistré pour leur mariage Le Cantique des cantiques sur une musique de Rodolphe Burger. Elle publie en 2012 un court récit intitulé Let Go qui narre sous forme de journal intime les dernières heures d’Alain Bashung, disparu en 2009. En 2020 paraît Jachère, Portrait en mouvement chez Médiapop.

Dominique A. est auteur-compositeur-interprète. Après le baccalauréat, il étudie les lettres modernes et fait quelques petits boulots dont celui d’homme à tout faire dans une radio FM de la ville de Nantes. Commence ainsi sa carrière au début des années 1990. Il compose et enregistre des chansons de manière très minimaliste, dans un esprit clairement rock. Considéré comme l’un des fondateurs de la nouvelle scène française, il est récompensé par le prix In Honorem Interpretes en 2010 pour l’ensemble de son œuvre. Artiste polyvalent, il est également écrivain et a inspiré diverses publications autour de sa musique et de son personnage. En octobre 2020 est paru Fleurs plantées par Philippe aux éditions Médiapop, un hommage à Philippe Pascal, chanteur du groupe emblématique Marquis de Sade qui nous a quitté en septembre 2019.

Samedi 16h durée 45 mn – animée par Michel Abescat

Espace Congrès

 

 Le pays de l’enfance, un paradis perdu ?

Arno Camenisch, écrivain suisse, écrit de la poésie, de la prose et pour la scène, principalement en allemand, parfois dans sa langue maternelle, le romanche. Il est l’auteur de Sez Ner (2009), Derrière la gare et Ustrinkata (2012, Quidam 2020) qui composent le cycle grison.

Charles Sitzenstuhl est un écrivain et conseiller politique né en Alsace. Titulaire d’un doctorat en sciences politiques obtenu à l’Institut d’Études Politiques de Paris, il est depuis 2017 conseiller au cabinet du Ministre de l’Économie Bruno Le Maire. En janvier 2020 paraît La Golf blanche, récit autobiographique racontant l’enfance difficile de l’auteur en proie à la violence de son père.

Samedi 16h durée 45 mn – animée par Christine Ferniot

Café littéraire

 

Andrea Marcolongo : ces mots qui nous sauvent

Andrea Marcolongo est une journaliste et écrivaine italienne. Elle est helléniste, diplômée de l’Università degli Studi de Milan. Elle a beaucoup voyagé et a vécu dans dix villes différentes, dont Paris, Dakar, Sarajevo et Livourne. Elle a travaillé comme plume auprès de personnalités politiques dont Matteo Renzi et publie en juin 2020 Étymologie pour survivre au chaos (Les Belles Lettres 2020). Avant cela elle avait écrit La Part du héros en février 2020.

Samedi 17h durée 1h – animée par Rémy Casin

Café littéraire

 

Le grand entretien avec Gilles Legardinier, l’invité d’honneur du Festival du livre 2020

Gilles Legardinier, écrivain et scénariste, s’est imposé en dix ans comme l’un des romanciers préférés des Français. Ses romans, qui connaissent un immense succès, constituent un formidable écrin de sentiments, un authentique miroir de nos humanités. Sa nouveauté 2020 Une chance sur un milliard est une histoire à la fois réjouissante et émouvante. Elle raconte ce moment où chacun doit décider de ce qui compte réellement dans sa vie. La biographie de Gilles Legardinier est merveilleuse : dès l’âge de 15 ans, il décroche des stages et travaille sur les plateaux de cinéma anglais et américains où il deviendra notamment pyrotechnicien. Il s’oriente ensuite vers la conception et la production et réalise des films publicitaires, des bandes-annonces et des documentaires sur les coulisses de grands films. Puis vint la littérature, avec une relation unique qu’il tisse avec ses lecteurs.

Samedi 17h durée 1h – animée par Jacques Lindecker

Espace Congrès

 

Changer ou disparaître, c’est maintenant

Béatrice Kremer-Cochet et Gilbert Cochet ont fondé l’association Forêts sauvages. Tous deux agrégés de l’Université, experts au Conseil scientifique régional du patrimoine naturel, ils expliquent dans leur nouvel ouvrage L’Europe réensauvagée, vers un nouveau monde (Actes Sud 2020) que la cohabitation de l’homme et du sauvage est possible.

Laurent Aillet est titulaire d’une maitrise de biologie cellulaire spécialisée en hygiène, sécurité et protection de l’environnement. Il coordonne avec Laurent Testot l’ouvrage collaboratif Collapsus qui dresse un état des lieux de la planète et aide à comprendre les dynamiques en cours afin d’engager nos choix citoyens (Albin Michel 2020).

Laurent Testot est journaliste au magazine Sciences Humaines. Spécialisé en histoire, géopolitique et religion, il exerce également comme formateur et guide conférencier. Il a dirigé une douzaine de hors-séries et livres pour Sciences Humaines. Il coordonne avec Laurent Aillet à l’ouvrage collaboratif Collapsus qui dresse un état des lieux de la planète et aide à comprendre les dynamiques en cours afin d’engager nos choix citoyens.

Dimanche 11h durée 1h – animée par Véronique Berkani

Espace Congrès

 

Peut-on tout dire dans les livres pour enfants ?

Barroux a suivi des études de graphisme à l’Ecole Maximilien Vox, un an d’architecture à l’Ecole Boule, puis des cours à l’Ecole Estienne à Paris. Il a été ensuite directeur artistique de diverses agences de publicité puis collabore à des publications canadiennes et américaines. Ses illustrations sont gravées à la main, en linogravure, puis coloriées à l’acrylique. Il illustre le livre de Véronique Cauchy, Des mutants dans l’étang, Kilowatt éd. 2020.

Maud Begon fait des études de graphisme à l’École Olivier de Serres à Paris et tient un blog sur la BD. L’éditeur Manolosanctis la repère et lui propose de participer aux albums collectifs Vivre dessous, Phantasmes et 13m28, puis de publier, en 2010, son premier album Antigone, un roman graphique. En collaboration avec Carole Martinez, elle débute la série Bouche d’ombre, dont le quatrième et dernier tome est paru en 2019 chez Casterman.

David Sala, après des études à l’école Emile Cohl, illustre ses premières couvertures de romans, alternant polars et science-fiction. Il travaille également pour l’édition jeunesse. Le Prix de la Ville de Sérignan lui est attribué en 2000 pour Le Début et la fin. Il publie ensuite chez Casterman, Le Tatoueur du ciel, Les Mille ruses du renard volant, ou encore La Prisonnière du brouillard. Il s’essaye aussi à la BD, publiant les trois tomes de Replay (Casterman) entre 2000 et 2002, puis narre le parcours de Nicolas Eymerich, inquisiteur (Delcourt). En 2013, il adapte Cauchemar dans la rue, de Robin Cook. En 2019 paraît Le Géant chagrin, sur un scénario signé Carole Martinez.

Dimanche 11h30 durée 1h – animée par Jacques Lindecker

Ma Tasse de thé

 

Du nouveau sur la Révolution russe : Moscou-1917

(Rapports d’Albert Remes, consul général du Royaume de Belgique, éditions SPM 2020)

Gaël-Georges Moullec est un spécialiste du mouvement communiste international, de l’histoire de l’URSS/Russie et de ses services de renseignement. Il a été maître de conférences à l’IEP-Paris et Visiting Assistant in Research à l’université de Yale. Il a longtemps travaillé à l’OTAN et travaille actuellement à l’Académie des Sciences.

Dimanche 11h45 durée 30 mn – animée par Jean-Arthur Creff

Café littéraire

 

Alex Lutz dialogue et lit des extraits de son livre avec Cathy Bernecker, professeur de théâtre

Alex Lutz est comédien, humoriste, metteur en scène et auteur de théâtre. Il accède à la notoriété en incarnant le personnage de Heinrich dans le film OSS117 : Rio ne répond plus et celui de Catherine dans l’émission Catherine et Liliane diffusée sur Canal +. Il remporte le Molière de l’humour en 2016 et 2020 pour son spectacle Alex Lutz. En 2019, il remporte le César du meilleur acteur pour son rôle dans Guy, film qu’il a lui-même réalisé. En octobre 2020 paraît son premier roman Le radiateur d’appoint aux éditions Flammarion.

Dimanche 13h30 durée 1h – animée par Guillaume Robert

Espace Congrès

 

Ce qui nous reste de nos racines

Carole Martinez a vécu la majeure partie de sa vie en Moselle. En 2011, elle remporte le prix Goncourt des lycéens pour Du domaine des murmures. En 2015, elle publie La Terre qui penche dont l’action se déroule au Moyen Âge en 1361. Depuis 2014, elle écrit les scénarios de la BD Bouche d’Ombre, avec Maud Begon au dessin. En août 2020 est paru le roman Les roses fauves aux éditions Gallimard. Le livre figurait sur la 1ère liste du prix Goncourt en septembre.

Macha Méril (sous réserves) étudie à la Sorbonne puis à l’école de théâtre du Théâtre National Populaire. Elle apparaît au cinéma dans « Le signe du lion » (1959) d’Eric Rohmer mais son premier rôle important lui sera offert par Gérard Oury dans le film La Main chaude où elle remplace Brigitte Bardot. Elle part ensuite aux États-Unis étudier à l’Actors Studio. A son retour, elle tourne avec Michel Deville, Jean-Luc Godard et Maurice Pialat. Depuis quelques années, elle conjugue son activité de comédienne avec l’écriture. Elle est membre du jury du prix Marguerite Duras. Son dernier ouvrage, Vania, Vassia et la fille de Vassia, est sorti en mars 2020 (éd. Liana Levi).

Timothée de Fombelle est écrivain et dramaturge. Ses pièces ont été jouées, éditées et traduites. A 17 ans, il fonde une troupe de théâtre pour laquelle il écrit et met en scène. Le Phare, créé avec l’acteur Clément Sibony est récompensé par le Prix du Souffleur 2002. Il se tourne vers le roman avec Tobie Lolness. Le roman est traduit en 23 langues et reçoit une vingtaine de prix français et internationaux parmi lesquels le prix anglais Marsh Award, le prix italien Andersen et la plupart des prix français consacrés à la littérature jeunesse. En avril 2020 paraît Alma le vent se lève aux éditions Gallimard Jeunesse.

Dimanche 13h30 durée 1h – animée par Christine Ferniot

Ma Tasse de thé

 

 L’avenir des simples : un nouveau pacte social : vite !

Jean Rouaud passe un baccalauréat scientifique puis étudie les Lettres modernes à l’Université de Nantes. Après avoir obtenu une maîtrise, il occupe différents emplois provisoires, tels que pompiste ou vendeur d’encyclopédies médicales. Son premier roman qui a pour trame la guerre de 14-18 est le point de départ de sa riche carrière. Les Champs d’Honneur sera couronné du prix Goncourt en 1990. Il tient depuis plusieurs années une chronique hebdomadaire dans L’Humanité. Sa nouveauté L’avenir des simples, petit traité de résistance est parue aux éditions Grasset en mars 2020.

Christophe Fourvel vit non loin de Besançon. Animateur d’ateliers d’écriture, il est aussi auteur de livres pour enfants, de textes pour la scène et de chroniques dans la presse. Il a notamment publié Le mal que l’on se fait (2014), La dernière fois où j’ai vu un corps (2011). Son nouveau roman Ce sont des bateaux que l’on regarde partir est paru en novembre 2020 (éd. Médiapop).

Dimanche 14h durée 45 mn – animée par Michel Abescat

Café littéraire

 

L’art tranquille du bonheur

Marie Robert enseigne la philosophie et le français et est chroniqueuse sur France Inter. En suivant la pédagogie Montessori, elle a cofondé deux écoles à Paris et à Marseille. A Descartes pour les jours de doute et autres philosophes inspirants succède, Le Voyage de Pénélope aux éditions Flammarion.

David Le Breton est professeur à l’Université de Strasbourg, membre de l’Institut universitaire de France et chercheur au laboratoire Cultures et Sociétés en Europe. Anthropologue et sociologue français, il est spécialiste des représentations et des mises en jeu du corps humain qu’il a notamment étudiées en analysant les conduites à risque. Dans son dernier livre Marcher la vie : un art tranquille du bonheur l’auteur revient sur le plaisir et la signification de la marche. Il nous en révèle les vertus thérapeutiques face aux fatigues de l’âme dans un monde technologique (Métailié 2020).

Dimanche 15h durée 1h – animée par Christine Ferniot

Ma Tasse de thé

 

Des femmes disparaissent, que cachaient-elles ?

Nathalie Skowronek, auteure belge, collabore à différents projets éditoriaux et a notamment dirigé la collection La Plume & le Pinceau pour les éditions Complexe. Son roman, Karen et moi – qui raconte la fascination d’une femme pour l’écrivaine danoise Karen Blixen – a fait partie des sélections du Prix Rossel des Jeunes, Prix Première, Grand Prix des lectrices d’Elle et Prix des lecteurs du Télégramme. Sa nouveauté La carte des regrets est parue aux éditions Grasset en février 2020.

Marion Muller-Colard signe un roman à suspense en même temps qu’un portrait sensible de femmes fortes avec Wanted Louise (Gallimard 2020). Cette nouveauté confirme son talent pour exprimer la complexité du sentiment maternel et la difficulté à communiquer avec ceux qu’on aime.

Dimanche 15h durée 45 mn – animée par Michel Abescat

Café littéraire

 

De Gaulle, plus actuel que jamais

Gaël-Georges Moullec, spécialiste du mouvement communiste international, de l’histoire de l’URSS/Russie et de ses services de renseignement, a travaillé sur la figure du Général de Gaulle par le prime des archives soviétiques. Il a été maître de conférences à l’IEP-Paris et Visiting Assistant in Research à l’université de Yale. Il a longtemps travaillé à l’OTAN et est actuellement à l’Académie des Sciences. Il publie

Trois instants de printemps, le renseignement diplomatique soviétique dans la France gaulliste (1958, 1968, 1969) aux Presses universitaires de Valenciennes

Frédérique Neau-Dufour est diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Paris et agrégée d’histoire. Elle a été chargée de recherche à la Fondation Charles de Gaulle et commissaire de l’exposition du mémorial Charles de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises. En juin 2020 paraît De Gaulle homme de l’Est témoignant de l’affection de Charles de Gaulle pour les régions du nord-est de la France.  Son dernier livre La France pleure de Gaulle est paru le 7 novembre 2020.

La rencontre est suivie de la projection de De Gaulle, derniers secrets (voir ci-dessous).

Dimanche 16h durée 45 mn – animée par Jacques Fortier

Espace Congrès

 

Projection du documentaire « De Gaulle, derniers secrets »

Un documentaire réalisé par Jean-Charles Deniau pour France 3 Grand Est

Novembre 1970 : « Le général de Gaulle est mort, la France est veuve » déclare Pompidou. Cinquante ans après, l’ancien président de la République conserve son aura et une petite part de mystère. Qu’a-t-il fait de ses derniers mois ? C’est l’objet du documentaire De Gaulle, derniers secrets. Il en est ainsi des grands hommes, dont on ne finit pas de décortiquer leur vie.

À voir et revoir sur grandest.france3.fr

Dimanche 17h durée 45 mn

Espace Congrès

 

L’école, la chance d’une vie

Dima Abdallah est née et vit aujourd’hui à Paris. Après avoir suivi des études d’archéologie, elle s’est spécialisée dans l’antiquité tardive. Mauvaises Herbes est son premier roman (éd. S. Wespieser 2020).

Michèle Lesbre a commencé voici une quinzaine d’années à écrire des livres qui hantent la mémoire, après avoir fait du théâtre dans des troupes régionales et enseigné dans les écoles. Elle a publié Un lac immense et blanc (2011), Sur le sable (2010), Le Canapé rouge (qui a figuré sur la dernière liste du Goncourt et obtenu le Prix Pierre-Mac-Orlan et le Prix Millepages 2007), La Petite trotteuse (Prix des libraires Initiales Automne 2005, prix Printemps du roman 2006, prix de la ville de Saint-Louis 2006), Un certain Felloni (2004) et Boléro (2003), tous chez Sabine Wespieser éditeur. Son nouveau roman Tableau Noir est sorti en octobre 2020 (éd. S. Wespieser).

Dimanche 16h durée 45 mn – animée par Michel Abescat

Café littéraire

 

50 ans de grandes affaires criminelles en Alsace Jean-Marie Stoerkel

Jean-Marie Stoerkel est un écrivain alsacien. Marqué dans sa jeunesse par L’Abbé Pierre, il réalise un périple de plusieurs années aux États-Unis et en Amérique du Sud, vivant et travaillant dans les communautés Emmaüs. Journaliste de carrière, il a alimenté la rubrique faits divers et justice du journal L’Alsace de 1977 jusqu’à sa retraite en 2010. Il a notamment enquêté sur des trafics internationaux de cigarettes, de drogue et d’armes. Il se lance ensuite dans le roman policier en s’inspirant d’affaires criminelles qu’il a couvert en tant que journaliste. En septembre 2020 est sorti 50 nuances de crimes aux Éditions du Batsberg, récit de cinquante ans d’affaires criminelles en Alsace.

Dimanche 16h30 durée 1h – animée par Laurent Gentilhomme

Ma Tasse de thé