22e SALON DU LIVRE DE COLMAR

RENCONTRES LITTÉRAIRES

26 & 27 novembre 2011
PARC DES EXPOSITIONS DE COLMAR - ENTRÉE LIBRE

Vous êtes ici : ACCUEIL /

Osez suivre le lapin

Le thème
« Effroyables forêts ?» en 2011, en hommage à l’année internationale de la forêt lancée par l’Organisation des Nations Unies et aussi en hommage à ceux qui la racontent.
Hantée ou enchantée, menacée ou menaçante, lieu de rêve ou de solitude, abri des animaux sauvages et des lutins, zone d’ombre et poumon vert du monde, elle est un univers largement traité dans la littérature avec notamment, le nature writing, le roman noir et fantastique, les histoires de terroirs, ou encore les contes de fées et les sagas de vampires.

Les écrivains, illustrateurs et conteurs invités constitueront le bois des lettres de la manifestation. S’il est encore trop tôt pour communiquer la liste des invités, l’écrivain vosgien Pierre Pelot a d’ores et déjà accepté d’être l’invité d’honneur.
Avec pour cette 22ème édition, toujours une mise en valeur des métiers de  la chaîne du livre : auteurs, illustrateurs, relieurs, éditeurs, centres régionaux du livre, libraires et associations.


Pourquoi ce titre : « Effroyables forêts ?»

Vu l’ampleur de la thématique, nous avons choisi d’apporter une coloration onirique et « magique » à cette édition, proche des contes qui ont bercé notre enfance.
Une question suggérée par le point d’interrogation pour inviter à chercher derrière le rideau végétal, les images complexes et variées évoquées par l’univers sylvestre. On tend en quelque sorte un miroir pour entrer dans un autre monde façonné à partir de nos souvenirs intimes de lecture.
Le pluriel de « forêt » pour laisser entrevoir la richesse des forêts racontées dans les livres et albums : forêt vierge, féérique, urbaine, clairière, etc.


Une tonalité onirique et poétique
La forêt est semblable à une matrice…verte, où l’on peut se lover, se réfugier dans une cabane suspendue, comme un abri en apesanteur, au ralenti, loin du rythme effréné de la ville et de ses contraintes. C’est aussi un lieu de recueillement, de silence, un abri pour rêver, pour lire mais aussi, le dernier rempart du monde animal sauvage, peuplé de créatures fantastiques.
Un labyrinthe où l’esprit peut se perdre, pour évoquer des histoires et personnages qui peuplent nos mémoires. Se perdre dans la forêt c’est oser suivre le lapin blanc… rencontrer les personnages évocateurs de Charles Perrault, des Frères Grimm, de Joseph Rudyard Kipling, Lewis Carroll.


Une ambiance sylvestre
Baz’art Espoir, sous la houlette créatrice de Marie Pierre Moysès, fourmillera d’idées pour des installations sylvestres poétiques parsemées dans la clairière littéraire du Salon.


« Pour lire heureux, lisons perchés ! »



Une manifestation entièrement gratuite
transports, parking, entrée, ateliers et spectacles.
Qui débutera dans les classes des écoles, collèges et lycées avec la venue des auteurs pour des récréations littéraires, et également samedi 26 et dimanche 27 novembre 2011, de 9h à 19h, au Parc des expositions de Colmar.

Parce que nous croyons à la force du livre et du papier à l’époque du tout numérique, que le livre est un enjeu tout autant culturel qu’économique, qu’il garde la capacité de nous faire rêver, réfléchir, en un mot qu’il est indispensable à notre époque, pour se poser, s’enraciner et s’ouvrir aux autres dans leur singularité.
 

Get Adobe Flash player